Témoignage d'un membre de l'écovillage

Publié le par Les amis de l'écovillage

J’ai pris connaissance de ce document qui décrit de manière exhaustive tous les événements qui sont survenus depuis que j’ai eu l’opportunité de rencontrer et surtout de connaître Aigle Bleu .

C’était en novembre 2004 lors d’une animation de méditation amérindienne qui se déroulait à tous les mercredis soirs des sessions d’automne et d’hiver.

Je tiens à témoigner personnellement de la confiance que j’ai depuis toujours à l’endroit de cet homme qui un jour a bien voulu instaurer avec des membres un village écologique de paix.

Il était le directeur spirituel du sanctuaire du feu sacré et il avait non seulement imaginé la mise en chantier avec les membres mais en avait été l’instigateur du projet .

Je me souviens qu’il avait rédigé les ébauches de la réalisation du projet du village écologique de paix et qu’à la réunion des membres actifs du 4 décembre 2006 nous avions révisé tous les documents de la mise en œuvre du village écologique de paix en formant quatre groupes de personnes.

Le  but de ces sous-groupes était de s’assurer qu’une telle démarche allait contribuer à la réalisation de ce projet par règlements.

Les membres actifs étaient en nombre suffisant pour représenter tous les membres dont faisaient partie M. Michel Grenier et Aigle Bleu.

À la fin de cette journée, le consensus à eu lieu et la formation de 4 comités a été mise en place pour élaborer le fonctionnement de notre organisme.

J’ai participé aux nombreuses méditations amérindiennes que présidait lui-même Aigle Bleu et aussi à quelques cérémonies qui ont permis à trois personnes d’en assurer la continuité jusqu’en avril 2007.

Je suis donc devenu membre en règle du village écologique de paix en novembre 2006.

Par la suite, je me suis impliqué davantage en acceptant, dès décembre de la même année, de faire partie du comité des relations et des communications avec trois autres personnes jusqu’en mai 2007.Ce comité avait pour but de planifier le colloque de l’automne 2006 qui avait pour thème «Sciences et spiritualité».

J’ai donc, à plusieurs reprises été en contact avec Aigle Bleu et, lors de la réunion d’introduction des comités du 4 décembre 2006, il fut établi que les décisions à prendre seraient par consensus pour le bon fonctionnement du village écologique face au fonctionnement de l’élaboration du village écologique de paix.

J’ai donc assisté et participé à cinq  de ces réunions, soit les 4 et 18 décembre 2006, 8 janvier, 3 février et enfin le 27 mars 2007 où le consensus a été respecté.

C’est à la réunion du 3 février 2007 que les membres actifs présents engagés dans  le processus d’écrire les statuts et règlements du projet d’écovillage.ont eu à se prononcer sur le long document de M.Michel Grenier.

Je rappelle que l’essentiel du contenu de ce document visait à ce que son entreprise personnelle, du nom de Fondation Ensemble Internationale et Web Music Musique Web dont il était président, soit affilié au Sanctuaire du feu sacré pour créer, selon ses dires, une plus grande visibilité et permettre aux membres de son site web d’adhérer à l’écovillage.

C’est alors que, dans l’après-midi du 3 février 2007, un vote des membres actifs s’est tenu à main levée et le consensus n’a pas été en mesure d’être réalisé pour l’acceptation de cette fusion avec celui du Sanctuaire du feu sacré puisque la majorité des 12 membres présents se sont prononcés en défaveur du projet de M. Michel Grenier.

M. Michel Grenier et sa conjointe furent déçus et décidèrent de contester la position adoptée à la suite de la présentation de son projet comme quoi elle ne faisait pas consensus aux règles que nous nous étions votées en leur présence lors de la toute première réunion du 4 décembre 2006 et ont amorcé un processus de dénonciation où les affirmations destructrices se sont succédées envers Aigle Bleu (Luc Bourgeault) mais aussi envers les membres du C.A. sans exception.

Même si plusieurs tentatives ont été faites auprès de M. Michel Grenier par des visites des membres du C.A à son domicile pour rétablir un pardon, ce dernier a refusé catégoriquement le rétablissement d’un rapprochement avec qui il avait eu des démêlés de même qu’une invitation personnelle du principal concerné, Aigle Bleu.

Il a par la suite demandé à être remboursé de sa cotisation annuelle et, lors de la réunion du 27 mars 2007, les membres qui étaient présents ont décidé de remettre à M. Michel Grenier et sa conjointe leur cotisation complète sans tenir compte du temps qui s’était écoulé depuis leur inscription .

Quoique j’ai été témoin personnellement de la majeure partie des événements mentionnés dans ce blog, sauf les quatre Suivants :

1-Michel Grenier
2-Ralf Lee/insalubrité et menaces de mort.
3-Michel Grenier, Dhyani Ywahoo et les enfants
4-Rachelle Desrochers

il n’en demeure pas moins que M.Luc Bourgault a été l’objet d’une campagne déloyale où sa réputation a été mise en cause sans pour cela apporter de preuve écrite qui atteste hors de tout doute que les accusations qui lui ont été reprochées étaient fondées.

J’ai eu l’opportunité de côtoyer Aigle Bleu sur une période de plus de 2 ans et demi en d’autres occasions, entre autres le Cercle des hommes dont il m’a remis la responsabilité après 1 an de pratique .De plus, j’ai vécu un atelier de 4 jours intensifs qu’il animait et cela m’a permis de constater que cette personne dispose des qualités essentielles pour conduire à bien l’élaboration d’un écovillage mais qu’il est dommage qu’il n’a pas été possible de le réaliser pour les raisons que nous venons d’évoquer.

Bref, je suis profondément déçu encore aujourd’hui de constater qu’une personne de bonnes intentions comme Aigle Bleu ait pu subir tant d’affirmations destructrices de toutes sortes et que cela ait conduit non seulement à l’atteinte de sa vie privée, mais aussi au démembrement de l’écovillage qu’il avait si bien imaginé réalisable et où chaque membre aurait souhaité vivre dans l’harmonie et dans la paix.

Je remercie Aigle Bleu (Luc Bourgault) pour ce qu’il est et pour tout ce qu’il m’a apporté. Je lui souhaite longue vie en espérant qu’un  jour il puisse continuer à se réaliser avec ou sans un éventuel écovillage de paix.

Paix et joie.

Amitiés

Marc Huot
Québec, 3 février 2009


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Roland ♀ 22/11/2017 22:50

Merci d'avoir apporté un certain éclaircissement; je souhaite à chacun de vivre une amélioration de la situation future.
En somme , en acceptant la responsabilité que nous avons tous dans tout ce qui nous arrive , nous pouvons progresser effectivement.
C'est ce que je souhaite ...
Aho'Ho'opono'pono donc . !!!

Roland ♀